Image Alt
La Compagnie

CrossRoad

La compagnie Crossroad est créée à Dijon en 2011. Elle réunit des interprètes, des créateurs lumière (Jérémie Papin et Mathilde Chamoux), un créateur son (Samuel Favart Mikcha), une scénographe (Hélène Jourdan), une créatrice costumes (Camille Vallat), un créateur vidéo (Quentin Vigier), une metteuse en scène (Maëlle Poésy), un auteur/dramaturge (Kevin Keiss), issus de l’École du Théâtre National de Strasbourg. Claire Guieze accompagne la Compagnie en administration de production et Florence Bourgeon en diffusion.

La première pièce de la compagnie Funérailles d’hiver de Hanokh Levin, créée dans le cadre des ateliers de mise en scène du TNS est représentée au Théâtre Les Transversales à Verdun, au Festival Théâtre en Mai au Théâtre Dijon Bourgogne en 2011. Commence alors l’implantation de la compagnie en région Bourgogne avec le soutien de la DRAC Bourgogne, la Région Bourgogne et la mairie de Dijon, ainsi que la Scène Nationale de Chalon-sur-Saône et le Théâtre Dijon Bourgogne-CDN.

En 2012, la compagnie crée Purgatoire à Ingolstadt de Marieluise Fleisser à l’Espace des Arts, Scène nationale de Chalon-sur-Saône, au Théâtre Dijon Bourgogne-CDN, et en 2013 au festival Prémices du Théâtre du Nord. La compagnie est associée à la Scène Nationale de Chalon-sur-Saône de 2012 à 2016.

Avec la conception du spectacle Candide – Si c’est ça le meilleur des mondes, le processus de création de la compagnie s’affine, se structure et s’articule en plusieurs étapes qui seront déclinées dès lors systématiquement.

Influencé par une esthétique cinématographique, et un travail chorégraphique, le processus de création se construit dans un va et vient constant entre écriture littéraire et nécessité de plateau, en collaboration avec Kevin Keiss auteur et dramaturge.

Il s’agit pour l’équipe d’expérimenter des modes de narration possibles. L’écriture globale du spectacle se fait donc au croisement entre l’écriture du texte à proprement parlé et d’autres formes de traductions scéniques: chorégraphique, documentaire, plastique. Ce processus de travail, articulés en plusieurs étapes de recherches, est similaire sur les créations de la compagnie comme sur l’adaptation du répertoire.

Candide, si c’est ça le meilleur des mondes d’après Voltaire (adaptation Maëlle Poésy / Kevin Keiss, écriture Kevin Keiss) est créé, en 2014 à Théâtre en mai au Théâtre Dijon Bourgogne, en coproduction avec le Théâtre du Gymnase et l’Espace des Arts ; le spectacle est en tournée nationale de 2014 à 2019, et présenté à Paris au Théâtre de la Cité internationale en janvier 2016.

Cette même année, Maëlle Poésy met en scène deux courtes pièces de Tchekhov au Studio de la Comédie-Française, L’Ours et Le Chant du cygne.

Ceux qui errent ne se trompent pas (texte Kevin Keiss en collaboration avec Maëlle Poésy, d’après le roman La Lucidité de José Saramago) est créé en mai 2016 à l’Espace des Arts, et présenté dans le cadre du 70e Festival d’Avignon (puis en tournée nationale sur la saison 16/17).

La compagnie expérimente de nouvelles formes de création plus légères, en tournée itinérante et dans les lycées de la région Bourgogne, avec la création d’Inoxydables de Julie Ménard (création Théâtre Dijon Bourgogne, en tournée sur la saison 17/18, 18/19)

En 2017, Maelle Poésy met en scène Orphée et Eurydice de Gluck à L’Opéra de Dijon.

Parallèlement aux création au sein de la compagnie, Maelle Poésy privilégie un travail de collaboration avec des artistes étrangers, dans d’autres langues: à New York, dans le cadre du Lincoln Center Diretcor’s lab, au Quebec dans le cadre des rencontres internationales du FTA, mais aussi en Argentine, au Brésil et en Espagne pour le projet Pais Clandestino (en collaboration avec des metteurs en scènes brésilien, argentin, espagnol et uruguayen.)

Le spectacle Pais Clandestino en co-direction avec Jorge Eiro, Pedro Granato, Lucia Miranda, Florencia Linder est créé dans cadre du Festival International de Buenos Aires et en tournée internationale (Brésil, Chili, Argentine, France en 17/18).

Maëlle Poésy a reçu le Prix de la Révélation décerné par l’Association des Critiques de théâtre, de danse et de musique en juin 2016 pour Candide, Si c’est ça le meilleur des mondes, L’Ours et Le Chant du cygne .

Maëlle Poésy et la compagnie Crossroad sont associés au Théâtre Dijon Bourgogne-CDN jusqu’en 2019, et au Théâtre de la Cité – CDN Toulouse Occitanie jusqu’en 2022, et à Les théâtres de Marseille jusqu’en 2021.

La compagnie Crossroad est conventionnée par la DRAC Bourgogne Franche-Comté et par la Ville de Dijon, elle reçoit le soutien de la Région Bourgogne Franche-Comté.

© Jean-François Robert
Maëlle Poésy
Metteuse en scène